Le p’tit bal perdu

Le P'tit bal perdu

Dans la première moitié du xxe siècle riche en événements, la chanson partage tous nos instants, du caf ’ conc’ au music-hall, du swing aux refrains de la Libération, de l’essor du cinéma-parlant aux gloires de l’opérette…

Dans l’élan des années folles, les modes de vie changent et les refrains illustrent ces bouleversements : la misère de la rue, la guerre, la peine au travail, mais aussi le progrès, l’espoir, les joies du bal. . . et bien sûr, l ’amour !

Les échos de la capitale résonnent jusqu’aux caboulots des bords de Marne. De la Butte Montmartre à Nogent, de Ménilmontant à Joinville : Damia, Fréhel, Gabin, Bourvil, Trenet et tant d’autres nous invitent de bouis-bouis en guinguettes dans le joyeux tumulte des fins de semaine.

 

Note de mise en scène :

Il y a une guinguette sur les bords de Marne, il y a le patron, il y a Baptistin et son accordéon, il y a Michel, Victor, Pablo, Fernand et bien sûr il y a la belle Natacha, la cruelle Dominique et Mimi la blonde. Tout ce beau monde se retrouve dans ce p’tit bal perdu, s’aime, se déchire, se souvient… ou ne se souvient plus…
Cette histoire, on la raconte en chanson. Des chansons de bal qui ont fait dansé nos parents et nos grands parents : de Brel à Renaud en passant par Bourvil ou Piaf…
Tous les personnages sont interprétés par un même comédien chanteur : Ruben .
Il passe de l’un à l’autre simplement. Un chapeau, un torchon jeté sur l’épaule, une paire de lunette, un dos courbé ou un pas de danse et ils prennent vie. Maxime les accompagne dans leurs battements de cœur. Avec son accordéon, il rythme le bal.

Ruben : Chant, guitare
Maxime Ferrière : Accordéon
Isabelle Tuschwell : Mise en scène
Mariejo Buffon : Chorégraphe


Ruben

Diplômé des « Ateliers Chanson de Paris » (ACP) en 1999, il se forme dans plusieurs écoles de musiques actuelles – Arpej, Atla, Conservatoire de Chartres, entre 1995 et 2009. Il enseigne la guitare, le chant mais aussi la Musique Assistée par Ordinateur (MAO). Il développe en parallèle des projets d’habillage sonore et de composition musicale pour les entreprises, le théâtre et le cinéma. Créateur du collectif d’artistes d’Eure et Loir « Le Cornet à Spirale » depuis 2006, il réalise quatre CD de chanson française et 7 spectacles musicaux dans lesquels il intervient en tant que chanteur, comédien et guitariste.

Certifié « comédien-formateur » par la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) en 2010, il propose depuis des accompagnements personnalisés en communication dans les entreprises.

Agréé « animateur en chant prénatal » depuis 2013 (AFCP-Paris), il choisit comme projet artistique la conception d’un livret pédagogique sur les berceuses d’Amérique centrale (sortie prévue en 2015).

Maxime Ferrière – Accordéoniste

Titulaire du Prix de la Ville. Il se produit également en tant qu’accordéoniste dans différentes guinguettes (L’Ile du martin pêcheur, La Guinguette auvergnate, La Guinguette de l’écluse…).

Isabelle Turschwell – Metteur en scène

Diplomée de l’Ecole Claude Mathieu, Isabelle alterne pièces de théâtre et comédies musicales en tant que chanteuse et comédienne.

Parallélement, elle met en scène Les rouleaux de printemps, spectacle musical, Tic Tac Tom (M.Bonneau) spectacle jeune public , puis au sein de la Compagnie du Sans Souci et avec son complice Lauri Lupi : De la Bouche à l’Oreille, et Album de famille spectacles en chansons. Avec la compagnie Le Cornet à Spirale elle met en scène également un spectacle musical : Trio Job.

Mariejo BuffonChorégraphe

A la fois danseuse, comédienne et chorégraphe, elle crée les chorégraphies des spectacles Aladin et Alice aux Pays des Merveilles mis en scène par Jean-Philippe Daguerre, collabore à plusieurs reprises avec Patrick Alluin notamment pour Les Filles de Babayaga et Ce soir il pleuvra des Etoiles ou encore avec Colette Roumanoff, pour ses adaptations d’Hamlet et du Petit Chaperon Rouge. Elle improvise dans le clip Carmen, duo chanté par Olivier Daguerre et Francis Cabrel et participe à la mise en mouvement sur des courts métrages, dont Aqua Blues de Pascal Toutain.